CHRONIQUE – TRANK

TRANKThe Ropes

« I will take the leather, I will take the chrome »

Un premier album est un rendez-vous autant important qu’immanquable pour un groupe ! Et c’est avec aisance que Trank réussit son pari ! Les Franco-Suisses formés en 2016 proposent un travail et des compositions aboutis, d’une qualité rare pour un groupe indépendant.

D’abord, ce superbe album s’appuie sur un son à la couleur assumée. On peut l’entendre en particulier sur le génial titre éponyme « The Ropes »

Le quatuor manipule ses styles de prédilection avec aisance. Mélangeant les sonorités rock alternatives, indus avec des ambiances post punk, new wave. 

Mais Trank sait également proposer des titres rock autant dans l’habitude, que dans les textes. « Undress To Kill » en est le parfait exemple, on peut en effet entendre les ambitieuses paroles: « I’ve got a sharp tongue, I’ll reach corners you never knew were there ». 

Au long des 12 titres surprenant de maturités, le chanteur Michel André Jouveaux, flirte avec chacune des nuances de sa voix. Entre les envolés presque lyrique sur « Forever And A day » ou les voix saturés du saisissant « Again » ! 

Ce groupe français est donc l’un des nouveaux prétendant à la place de représentant sur la scène internationale ! Bien sûr on ne peut qu’attendre avec impatience la suite de la discographie de Trank, mais les 12 titres de The Ropes ont l’honneur de révéler un nouveau talent ! 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés