Har : Visitation (EP)

Label : Blood Harvest / Regain Records

Date de sortie : 02/03/2018

Chro by Slaytanic – Note : 14/20

Membres :

  • Ofek Saadi – Chants
  • Daniel Atai – Guitares
  • Shaul Pollack – Guitares
  • Ofer Koren – Basse
  • Asaf Meiden – Batterie

Titres :

  1. A Shadow Henosis
  2. From The Blood Of A Whirling Dagger
  3. Conjure The Black Flame

Har, obscur groupe de black metal nous vient d’Israel et existe depuis 2014. Un premier maxi sorti en 2015 (« Baal Ha’ov ») en toute indépendance et les revoici avec « Visitation », nouvel EP sorti en mars 2018 mais cette fois, c’est sous la bannière Blood Harvest que ce trois titres se présente.

A peine vingt minutes mais c’est amplement suffisant pour se faire une idée du black metal brut de décoffrage proposé par Har. Une production rugueuse, des riffs agressifs allant fureter parfois sur les terres du death metal (mais vraiment très légèrement), une construction en tous points malsaine (c’est le vrai point fort de cet opus) et des titres qui viennent se compléter autant que se fracasser les uns les autres.

« A Shadow Henosis » est très longue à démarrer mais une fois les deux premières passées, c’est une rythmique presque entrainante, lente voire même lassive qui vient suppléer un growl des plus gras. Ce titre est une très belle attaque notamment par son travail lêché sur le jeu de batterie qui va dans tous les sens, tout en suivant le même rythme.

Une grosse claque bientôt suivie par « From The Blood Of Whirling Dagger », plus rugueuse, plus dure et plus assassine. Entre hurlements, chant presque martial et riffs qui écorchent, Har montre une sacrée palette de son registre. La fin sur « Conjure The Black Flame », c’est le malsain dans toute sa puissance. Crade, gras mais terriblement honnête, le black metal ne subit aucune usurpation ni aucun lissage et le final sur le même plan qui se répète, parsemé de bruits de chaines, laisse plutôt mal à l’aise pour un résultat réussi.

Un premier EP signé qui peut valoir le coup de s’y attarder. Ce « Visitation » est un méfait en bonne et due forme, une belle démonstration d’un potentiel qu’il s’agira d’exploiter. Har est issu d’une formation de membres issus de groupes qui ont quasiment tous splittés dans l’œuf. Gageons que les Israéliens sauront s’appuyer sur cet excellent EP et pondre rapidement un premier album aussi sincère et malsain.

A propos Slaytanic

Photos, Live-Report, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *