Knotfest 2019

Pix by Aurélien Mace Photographie + Les photos de Mr Crash / Magik Shooting

Au fil des ans le Hellfest s’est étoffé pour devenir le village « festival » qu’il est aujourd’hui. Les festivaliers arrivant de plus en plus tôt et le jeudi devenant une journée à part entière, l’orga a choisi de programmer « UN » fest avant « LE » le fest. Une warm up mais pas que et surtout quelle warm up !

Victime de son succès – grâce au travail sans relâche de la team Barbaud – le Hellfest affiche complet de plus en plus tôt et il faut avouer que l’affiche du Knotfest a permis aux festivaliers – restés sur leur faim – de venir profiter du site et de l’ambiance, ce qui est presque devenu un pèlerinage pour certains.

SICK OF IT ALL

En effet le billet du Knotfest donnait accès au Hell city avec ses animations, ses scènes et son market, mais aussi au site pour voir les groupes officier sur les Mainstage. Ainsi que vous ayez ou non votre pass trois jours, vous pouviez vivre l’expérience sur la journée du jeudi. Quant à ceux qui ont eu la chance de pouvoir cumuler Knot + Hell, il est certain qu’ils ne sont pas prêts d’oublier cette édition 2019.

AMARANTHE

Début des hostilités vers 16h00 avec le punk hardcore des Américains débordant d’énergie de Sick Of It All, suivi par le metal power du groupe Scandinaves d’ Amaranthe. Deux groupes différents mais forts d’une énergie propre à ambiancer les quasi 40.000 festivaliers de ce Knotfest 2019.

MINISTRY

Arrive le black des polonais de Behemoth, particulièrement acclamé par le public du Hellfest qui vous une affection particulière au quartet et plus spécialement à Nergal (chant). On change de registre mais toujours avec des pionniers dans leur genre et le metal indus toujours aussi efficace des Américains de Ministry. Le chanteur Al Jourgensen conserve une énergie sans faille durant tout le set.

BEHEMOT

Encore des Americains mais menés par Jacoby Shaddix qui nous servent une fois de plus un metal alternatif décomplexé qui dépote sur scène. De l’ easy listening diront certains, mais peu importe au final quand c’est bien fait, bien exécuté et qu’on passe un bon moment ! Que demander de plus.

PAPA ROACH

Place à Powerwolf. « Peinturlurés » comme on dit à Marseille (rires) en noir et blanc, les Allemands – les seuls non-Scandinaves ou non-Ricains de l’affiche – ont mis le feu aux poudres pour le plus grand plaisir du public.

Le très attendu Rob Zombie et son style taillé pour la scène s’approprie le public. Entre rythme haranguant et visuels hypnotiques, on a droit à un set hyper punchy et très coloré avec ses costumes déjantés. Un vrai plaisir de voir la bande à Robert (Bartleh), qui imprimera son « Dragula » dans nos esprits toute la soirée.

POWERWOLF

L’univers viking des Suédois de Amon Amarth fait toujours mouche avec son décor géant et ses flammes dans tous les sens. IL est notable de souligner « univers » car si Amon Amarth aborde surtout des thèmes liés à la mythologie scandinave, ils s’inscrivent par ailleurs dans une veine  death metal à « tendance » mélodique. Au vu de l’iconographie du groupe, certains le classifient comme étant du viking metal, cependant le groupe refuse cette « classification » qui ne correspond pas à leur musique. Quoi qu’il en soit en live c’est toujours un groupe fédérateur qui maîtrise sa presta de bout en bout et qui emmène le public avec lui.

ROB ZOMBIE

Voici le moment tant attendu des tenanciers de Slipknot. Avec, comme toujours leurs masques. Quand la Corey team et ses potes débarqueent en France avec leur festival, ce n’est pas pour enfiler des perles ! Une belle prog qui représente aussi bien la scène metal européenne, que celle du pays de l’Oncle Sam . Et en bonus pour les maggots le groupe a même prévu un petit musée avec des reliques de leur ancienne tournée / tournage de clip…

Les Suédois de Sabaton, avec leur power metal toujours aussi efficace, clôtureront cette bien belle journée. On les retrouvera à nouveau lors du Hellfest mais nous vous en parlerons lors de notre prochain report !

Pour une 1ère fois sur le vieux continent le Knotfest a donc fait une sacrée bonne impression !

A l’instar de ce qu’en dit Ben Barbaud dans son interview du dimanche :

 » La nouveauté de cette 14e édition était l’organisation du Knotfest, une soirée proposée par Slipknot avec neuf autres groupes, en préalable au Hellfest. Un concert du jeudi soir qui a accueilli 37 000 personnes (sur 40 000 places) ». Cependant l’ expérience ne sera pas nécessairement renouvelée comme il l’explique toujours dans cette même interview. A suivre…

Ben BarbaudHellfest Open Air Festival LE OFF by Leclerc CLisson

Publiée par Roar Renegade sur Jeudi 27 juin 2019

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés

    • NAKED SIX News

      NAKED SIX News

      NAKED SIX News1er album en mars 2020/ Single vidéo « Gimme Something » 1er album « Lost Art …Lire la suite...
    • TWIN ATLANTIC

      TWIN ATLANTIC

      TWIN ATLANTIC NewsVidéo  » Novocaine  »  Nouvel album  » Power  » le 24 janvier prochain …Lire la suite...
    • LINDEMANN News/ Vidéo  » Knebel «  https://umg.lnk.to/Knebel En concert le 21 février 2020 à Paris/ …Lire la suite...
    • KISS

      KISS

      KISS en concert à l’AccorHotels Arena le 9 juin 2020 KISS Le groupe culte de …Lire la suite...
    • SURMA News

      SURMA News

      SURMA News Signature avec Metal Blade Records Photo credit: Kryštof Peterka Metal Blade Records is proud …Lire la suite...