Chosen Ones

Chosen Ones :

Les protecteurs du Rêve

Le JDR participatif à ne pas manquer !

Lien Ullule : https://fr.ulule.com/chosen-ones/

Campagne  active d’ici quelques jours.

Laurentka Ka (Illustration – Bannière)

Les Chosen Ones changeront l’univers, mais comment ?

 

Créé par E.LONG, Chosen Ones est prêt, après plusieurs années de travail intense et de nombreux  peaufinage, à être publié chez Posidonia Editions.
On a donc souhaité mettre en lumière ce projet et laissé la parole à  son auteur, car on le sait, bon nombre de fans de musique électrique sont également des aficionados de jeux de rôle.
Il s’agit d’un jeu de rôle d’anticipation/science-fiction se déroulant en 3025 et permettant des voyages spatiaux. C’est un jeu riche et ouvert qui souhaite donner une liberté au joueur trop souvent cloisonné dans les systèmes classiques.

Toutes les personnes qui se sont lancées dans ce projet sont des bénévoles passionnés qui ont mis leurs différents talents et compétences au service de leur amour du jeu de rôle.

Sans vous ce projet ne pourra voir le jour.  Ils vont lancer une campagne participative et ils ont  besoin que vous soyez une part du  Rêve pour les aider à réaliser le leur.

Rejoignez-les et devenez les « Chosen Ones » !   Son  auteur (ci-dessus) vous dit tout… ou presque…

Interview

Mlle S : Qu’est-ce que Chosen Ones propose de différent des JDR classiques ?

Il y a beaucoup plus de possibilités parce que tu peux jouer absolument ce que tu veux,  comme tu veux. Tu peux incarner tous les personnages que tu as pu imaginer à un moment donné ou un autre.  Que ce soit dans des films, des romans, des bandes dessinées, tu n’es pas bloqué par les archétypes des jeux de rôles traditionnels.  C’est un univers qui est ouvert et avec le bouquin de base (ndrl : des règles de jeu),  tu as tout ce qu’il faut pour jouer même si tu n’achètes jamais de supplément de ta vie (rires).

Muche : Tu parles de BD,  de jeu drôle, etc.  Tu as un univers vraiment vaste et très imaginatif,  quelles sont tes inspirations ?

Les inspirations sont très vastes,  Star Wars, Star Trek,  l’univers de Marvel et de DC  au sens large des super-héros, on retrouve aussi  des supers pouvoirs,  de la magie,  du Tolkien, etc.  Il y a tellement d’influences que je ne peux pas dire « je le place là », je ne peux pas « figer » l’univers de Chosen Ones.

Tu peux tout faire,  le but c’est que si tu veux jouer un  Gandalf avec les pouvoirs de Superman, tu peux.  Tu ne seras pas aussi fort que Gandalf et tu ne seras pas aussi invulnérable que Superman,  mais tu pourras faire un  peu les deux et du coup tu joues un personnage  qui te ressemble.

Et ça – au bout aujourd’hui de bientôt 35 ans de jeu de rôle –  je pense que c’est quelque chose qui manque à la plupart des jeux de rôle. On ne permet pas aux gens d’aller au bout de ce qu’ils ont envie de faire,  ça manque de possibilité… Tu es guerrier,  tu te bats;  tu es magicien,  tu lances des sorts;  tu es un  prêtre,  tu soignes;  etc.  Mais ici  tu fais partie d’un événement qui te place en dehors de l’univers et qui t’oblige à réfléchir à ce que tu veux être et ça c’est quelque chose qu’aujourd’hui la plupart des gens ne peuvent pas faire l’économie de se demander. Qu’est-ce que je veux être  ? Qu’est-ce que je ferais moi aujourd’hui pour changer le monde ?  Chosen Ones  précisément te force à être un mouvement qui est actif pour changer l’univers entier.

Je pense qu’aujourd’hui les gens sont en quête de sens et ici le personnage est lui aussi en quête de sens.  Il a une vision d’un univers,  il sait que c’est cette vision qui est vrai, et quoi qu’il fasse il sait qu’il doit faire ce qu’il faut. Il a en  lui le pouvoir de changer les choses et ça je pense que ça manque à quasiment tout le monde.

Charadesign by Guibz Zilla

Muche: C’est donc en lien avec l’actualité ou c’ est juste par loisir ? Est-ce que tu lis l’actualité avec ce besoin ?

Complètement. Bien qu’il y ait une partie de loisirs. La plupart des éléments de science qui sont intégrés au Jeu viennent des articles de sciences que j’ai pu lire.  Et les problèmes de société sont toujours les mêmes. Car en bientôt 10000 ans d’événements humains, on n’a pas beaucoup évolué on se pose toujours les mêmes questions fondamentales:  d’où je viens,  où je vais et en gros comment le monde autour de moi fonctionne ?  Et je pense que ce seront  les mêmes questions dans 10.000 ans.

La plupart des personnages de Chosen Ones vont   devoir répondre à ces questions.

Mlle S: Chosen One tu l’as pensé en 98, depuis tu y travailles.  Comment est-ce que tu as fédéré des gens autour de toi ?

Principalement en les faisant jouer en les associant au développement. C’est-à-dire que je prends des joueurs comme Arnaud – qui est mon  maquettiste –  et qui est beaucoup plus axé sur le druidisme le monde vert. C’est un pan qui m’avait complètement échappé et  il m’a aidé à le réintégrer. Il m’a aussi aidé à corriger beaucoup de choses qui m’avaient échappées au niveau de la société propre à mon jeu de rôle,  la représentation des gens en fonction de leur sexe par exemple.

Au niveau graphique Laurentka Ka a designé et quasiment tout l’univers et il a porté la vision que j’ai eue bien au-delà de ce que je pouvais faire…  Car je l’ai créée en tant que « mots » mais c’est facile de créer avec des mots… un visuel c’est beaucoup plus compliqué  !

J’ai travaillé avec eux pour faire aller la chose plus loin.  Et plus j’ai fait jouer,   plus les gens se sont dit que c’était un jeu de rôle qui avait du potentiel.

Muche: Donc ce que tu proposes aujourd’hui va au-delà de l’univers littéraire,  il y a des visuels ainsi qu’un univers de jeu  entier à proposer ?

Oui en effet et il y a également une possibilité quasi infinie de décliner des concepts de base que ce soit pour des joueurs confirmés ou des joueurs débutants pour créer des personnages et aller au-delà des clichés

Illustration faite par Nemo Rafikink pour Chosen Ones

Mlle S : Tu voulais dépasser la frustration des autres jeux qui cloisonnent plus les joueurs et donc tu donnes une liberté à tes personnages et ainsi à ton histoire.  Toi tu le maîtrises parce que c’est ton jeu,  mais comment est-ce que tu peux imaginer un Maître de Jeu qui va prendre ton livre et qui va essayer justement – tout en respectant les règles – de gérer cet univers ouvert avec toutes ses possibilités ?

Déjà une personne qui achète le livre  et qui prend sur elle de maîtriser,  je lui dis merci et ensuite bravo ! (rires)

C’est un univers dense et  je pense qu’ une personne qui se lance dans cet univers là,  c’est parce qu’elle a des histoires dans sa tête qu’elle a envie de faire vivre. Et elle attendait peut-être un système de jeu qui lui permette de faire vivre tout ça.

Car encore une fois,  même si j’adore énormément d’autres jeux de rôle que je ne citerai pas car il y en a trop,  et malgré  le fait que j’ai pris énormément de plaisir à y  jouer…  à chaque fois je me suis  senti limité par énormément de choses.

J’ai essayé ici de dépasser ce par quoi je me suis senti limité en tant que joueur ou Maître  de Jeu. A travers l’univers de Chosen Ones, tu peux aller dans le temps, explorer différents plans,  différentes planètes; etc.  Donc une personne qui déciderait de faire vivre ça au joueur  a envie de partager un peu de soi à l’autre.  « J’ai eu cette idée, j’ai imaginé cette aventure ». C’est  quelque chose que tu crées  et que tu n’as pas vu dans un film.

Et à travers cette démarche,  il se noue quelque chose entre les joueurs et le Maître du Jeu. C’est difficile à expliquer avec des mots bien,  c’est un fort ressenti.

Donc le crowdfunding que vous allez lancer  va vous permettre de faire quoi ?

https://fr.ulule.com/chosen-ones/

Il va nous permettre de donner vie au projet en nous donnant la possibilité d’imprimer le livre de règles via Posidonia Editions qui nous soutient dans cette aventure. Si aujourd’hui on fait appel aux gens,  c’est principalement pour sortir un « vrai » produit, quelque chose de qualitatif avec belle  couverture mais surtout des illustrations.

J’ai eu la chance de travailler avec des personnes qui ont bien voulu investir de leur temps mais surtout  qui l’ont fait par passion et donc bénévolement. Sans eux, le projet ne serait nulle part et sans la campagne participative il ne peut aboutir.

Tous ceux  qui vont investir dans Chosen Ones, vont – au-delà du fait de se faire plaisir à travers la découverte et le partage de ce jeu de rôle –   indirectement récompenser le travail et l’ abnégation qu’il a fallu pour qu’on en arrive là.  C’est une campagne qui va permettre de produire ce jeu.

Posidonia Editions

Le prochain Salon sur lequel on peut vous rencontrer ça se passe quand ?

Il s’agit du Festival des Jeux de Cannes. On a une table de prévue avec des dédicaces et des interviews,  mais surtout des rencontres avec les joueurs pour faire des parties.

Après on est toujours ouvert pour rencontrer les gens en dehors des salons,  donc n’hésitez pas à créer votre équipe et à nous contacter pour qu’on essaie de mettre d’organiser tout ça !

Retrouvez-les au Festival des Jeux de Cannes

https://www.facebook.com/events/204791410361507/

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. De l’épique, des combats grandioses sur fonds de defits cosmiques, enfin c’est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *