Korn – The Nothing

Chro by Vince

« The Nothing » sorti le 13 septembre chez RoadRunner

Le treizième album studio des Américains a été produit par Nick Raskulinecz. Le titre de cet opus est inspiré du personnage du « Néant » issu du film « L’histoire sans fin ».

Un nouvel album de Korn est toujours un événement en soi…

Mais la récente discographie du groupe, a déconcerté pas mal de fans de la première heure, En effet, le groupe a artistiquement voyagé au gré de ses envies (surtout celles du sieur Davis).

« The Nothing » n’est pas à proprement parler un album joyeux. Les textes sont emprunts de mélancolie. Cette dimension plu sombre est liée au décès de Deven Davis, l’épouse du frontman, en août 2018. « The Nothing » a donc été pour lui une forme d’exutoire face à cette épreuve.

Mais ce qui saute également aux oreilles sur cet opus, c’est ce retour aux sources, sans par ailleurs faire un copié-collé de ce qu’ était Korn dans les 90’s.

On retrouve les parties basse qui on forgé le son de Korn, même si elles sont légèrement moins mises en avant ici. Les tempo sont moins échevelés, au regard d’un titre comme « Finally Free » ou encore « The Ringmaster ».

Un bon album du groupe où l on retrouve la patte « Korn » ! Des growls, cette basse inimitable, le chant plaintif de Davis (parfois proche de celui Robert SmithThe Cure -, surtout sur le titre « Surrender To Failure »).

A noter qu’une évolution se fait quand même sentir tout le long de ce « The Nothing ». Leur voyage discographique aurait peut être pris fin pour rentrer au bercail, mais avec de nouvelles épices dans les cales…

1. The End Begins

2. Cold

3. You’ll Never Find Me

4. The Darkness is Revealing

5. Idiosyncrasy

6. The Seduction Of Indulgence

7. Finally Free

8. Can You Hear Me

9. The Ringmaster

10. Gravity Of Discomfort

11. H@rd3r

12. This Loss

13. Surrender To Failure

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés