Attraction Theory : rencontre avec Constance

Avant toute chose, je voulais savoir ce qui t’avait donné envie de reprendre le titre de Mike Olfield : « Get To France ».

Il y a eu une première expérience live avec Headline lors du paris metal France festival et c’est également un morceau qu’on aime énormément. Mike Olfield est un grand artiste qui est très inspirant, il passe autant d’un style  pop à progressif, et ça colle assez bien avec l’univers d’Attraction Theory. C’est un univers assez varié.

Quels retours avez-vous eu sur ce titre pour l’instant ?

Les retours sont vraiment positifs et encourageants. On ne s’attendait pas à ce que les gens adhèrent aussi bien.

Vous sortez votre 1er EP, Pincipia,  en collaboration avec Replica et Season Of Mist, comment en êtes vous arrivez à travailler ensemble ?

Dans mon ancien projet (Whizdom), l’album était distribué par Season Of Mist et lors du Hellfest, quand on est arrivé avec cette idée, ça les a intéressés. Quant à Roger, c’est quelqu’un qu’on connait depuis très longtemps. Tout ça est donc apparu comme extrêmement évident. On est ravis en tout cas !

Le visuel est très beau, qu’est ce qui vous inspiré ?

Merci, ça va faire très plaisir à l’artiste qui a réalisé l’artwork ! On avait une une idée plutôt définie de ce qu’on voulait, et tout de-suite il  a était attiré par la musique ainsi que le message d’Attraction Theory et la collaboration s’est vraiment bien passée. Il y a cette double interprétation: soit au premier plan on peut voir le visage d’une femme ou alors des symboles plus mathématiques. C’est une question de regard.

Au niveau des compos, comment ça se passe ?

Le projet au départ était un duo acoustique guitare  / voix avec Didier. On n’avait pas de cahier des charges  prédéfini, puis au fur et à mesure, on a chacun apporté les éléments qui nous inspiraient sur le moment et on s’est laissé porter. Il y a également d’autre collaboration qui se sont faites avec notamment Christophe Babin, Raphaël  Léger, etc. C’était donc plus une envie de faire de la musique et les amis qu’on avait en commun ont aussi participé, donné leur avis. Tout ça  a donné une harmonie générale.

Quelle est selon toi, votre influence majeure pour cet opus ?

Mes influences majeures ne viennent pas nécessairement du metal. Par exemple, scéniquement,  je suis très admirative de Mylène Farmer  et ça n’a rien à voir avec ce projet. J’ai des goûts variés, sympho, electro, pop, etc. C’est très difficile de donner une influence principale, ça serait un peu réducteur. Je ne souhaite pas être « simplement » cataloguée comme chanteuse de metal même si je suis dans cette énergie et dans cette dynamique.

[su_youtube url= »https://youtu.be/ZVAzn4cllvE »]

Quelles sont votre prochaines dates ?

A l’heure actuelle on est en pour parlé avec des tourneurs ici et à l’étranger. On a prévu de retourner aux Etats-Unis en début d’année (2018). On était déjà parti il y a deux ans pour voir comment ça pourrait se passer en tant que groupe français et on nous a dit de revenir quand notre projet serait prêt, donc c’est le moment. Et puis  on est également entrain de mettre en place  des dates pour des shows acoustiques.

 

 

 

 

 

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés