Grafvitnir : Keys To The Mysteries Beyond

Label : Carnal Records

Date de sortie : 15/12/2017

Chro by Slaytanic – Note : 18/20

Membres :

  • Niantiel
  • Modrius
  • Tishin

Titres :

  1. Nidhögg
  2. Key To The Mysteries Beyond
  3. Vargavinter
  4. Crossing The Abyss
  5. Eternity’s Glistening Black
  6. Journey Into Storms
  7. Unleash The Storm Of Nothingness
  8. Eye Of Lucifer
  9. Whispers Of The Primordial Seas
  10. Glimpses Of The Unseeable

Avec une sortie par an depuis 2012, les Suédois de Grafvitnir ne souffrent pas du syndrome de la page blanche, ici en l’occurrence du syndrome du CD vierge. Et ce nouvel album, le cinquième du groupe, intitulé « Keys To The Mysteries Beyond » et sorti chez Carnal Records (Omnizide, Arckanum) en toute fin d’année 2017 ne montre pas un signe annonciateur d’une quelconque baisse de régime.

Avec un black metal agressif mais redoutablement mélodique, Grafvitnir vient une nouvelle fois montrer l’étendue de son talent : l’album précédent, « Obeisance To A Witch Moon » sorti en 2016, était déjà une sévère claque mais ce nouvel opus se montre aussi attractif qu’addictif. L’artwork de Daniel Valeriani, qui en avait déjà fait pour Dark Funeral notamment, est soigné avec un style qui rappelle avec un certain regard celui des illustrations de Gustave Doré et la production assurée par Magnus « Devo«  Andersson (le bassiste de Marduk) au Endarker Studio est redoutable d’efficacité (vu le cursus du bonhomme, difficile de croire qu’il en aurait été autrement).

L’ensemble se montre équilibré : à la fois dans la haine crachée par le chanteur comme par la clarté des paroles que l’on comprend assez aisément, dans le déferlement des riffs qui sont autant de violence que de mélodies, Grafvitnir pousse ici son black metal dans des retranchements où les mythes et les croyances occultes ne servent pas simplement de prétexte mais bien de motivation réelle.

Des interludes sont également présents (« Crossing The Abyss » et « Journey Into Storms ») et cela fort judicieusement, des passages mélodiquement irréprochables (« Nidhögg », « Key To The Mysteries Beyond », « Glimpses Of The Unseeable ») et des breaks (« Unleash The Storm Of Nothingness », « Eye Of Lucifer ») viennent surprendre alors que l’on se retrouve confronter à une offensive d’une grande puissance et d’une grande efficacité le reste du temps (« Nidhögg », « Vargavinter », « Glimpses Of The Unseeable »…). Grafvitnir reste fidèle à un état d’esprit qui lui sied depuis maintenant plusieurs années et, avec ce nouvel opus, personne ne pourrait dire ce qu’il faudrait pour que le groupe s’en éloigne tant ça reste cohérent et parfaitement réalisé.

Dans cet océan de noirceur qu’est « Keys To The Mysteries Beyond », Grafvitnir envoie un black metal lumineux : riche, construit, aux ambiances changeantes mais toujours virulentes, efficace, il est difficile de ne pas être pris dans la nasse tendue par les Suédois. Le black occulte a de beaux jours devant lui, en tout cas, tant que des groupes de cette trempe continueront d’explorer – par conviction et avec sincérité – la noirceur et les méandres maléfiques du genre. Un excellent album à se procurer.

A propos Slaytanic

Photos, Live-Report, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *