Orden Organ : le power metal western

Les Allemands d’Orden Ogan étaient à Paris pour une journée promo en vue de la sortie de leur nouvel album, “Gunmen”,  le 7 juillet prochain chez AFM.

On s’est entretenu avec Dirk (batterie) pour en savoir un peu plus sur ce nouvel opus power metal aux influences western mais pas que .

J’ai lu qu’ Orden Ogan signifiait en fait “The Order Of The Fear”. « Orden » étant l’ancien terme germanique pour ordre et « ogan » l’ancien terme celtique pour fear. Est ce que c’est vrai?

Oui complètement ! Nous sommes originaires d’Allemagne (du centre) et c’est bien la signification d’ Orden  Ogan. Je n’étais pas encore dans le groupe quand le nom a été trouvé, c’est assez typique d’une culture qui renvoie aux temps passés. Je suis arrivé après le second album, on m’a dit voilà le nom du groupe et j’ai dit “ok” (rires) .

Je voudrais savoir pourquoi dans votre dernier clip, “Gunman”, vous êtes tous aveugles ?

C’est un clip sur le thème western. Au début on se réfugie dans un saloon, on passe alors de la lumière à l’ombre et on bascule en quelque sorte dans le cauchemar du Gunman qui est une forme de fantôme vengeur. Il y a une sorte de liquide qui suinte de nos yeux. On devient donc aveugles car  on passe dans ce monde fantomatique.

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/JPm46Qgyn24″ width= »500″ height= »300″ rel= »no » https= »yes »]

Qui est ce personnage du Gunman qui est à la fois le titre du clip et le nom de l’album (“Gunmen”) ?

Dans le clip c’est le personnage typique des westerns, celui qui incarne la vengeance, qui pourchasse sa cible, comme dans les vieux films du genre. Ce n’est personne en particulier mais juste l’incarnation du fantôme de la vengeance et peut-être un peu de la justice.  Dans le clip sa femme est tué et  il recherche les tueurs pour les abattre à leur tour.

Qu’est ce qui t’a poussé à devenir batteur, qu’est ce qui t’en a donné envie ?

J’ai commencé jeune, à l’âge de neuf ans. Mon beau-père en jouait aussi et ça été le point de départ pour moi. Puis vers treize, quatorze ans, j’ai commencé à écouter pas mal de metal, beaucoup de groupes et c’est là que je me suis mis à développer un jeu metal, plus particulièrement avec la double pédale.

A ce jour quel est ton groupe de metal favori ?

Pour moi c’est Meshuggah. Aussi bien pour le groupe en général que pour le batteur.

Et si tu devais faire une cover à la batterie, quelle chanson ou quel groupe choisirais-tu ?

Je choisirais encore Meshuggah avec le titre “New Millennium Cyanide Christ”. Je trouve que c’est un des meilleurs groove !

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/4A_tSyJBsRQ » width= »500″ height= »300″ rel= »no » https= »yes »]

Vous êtes en journée promo à Paris, quel est ton ressenti ?

Je suis très content d’être ici, j’aime beaucoup cette ville. On était déjà venu, on avait joué au Trabendo. Là, on est allé se promener au sacré cœur et on reviendra à l’automne, en octobre il me semble, pour faire un concert.

Enfin, si tu pouvais dire quelque chose à tes fans et aux gens qui vous suivent ce serait…

Avant tout, ce serait merci ! Parce que si aujourd’hui on en est là c’est grâce à vous. On ne pourrait pas faire ce qu’on fait si les gens n’étaient pas là pour nous suivre et nous soutenir. Donc merci et on souhaite que ça continue !

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés