Smirking Revenge – “Disastearth”

Smirking Revenge est un groupe de death metal qui a la particularité  d’être entièrement féminin. Originaires de Montréal au Québec, elles viennent nous présenter leur premier album “Disastearth”  qui fait suite à un premier EP très prometteur intitulé “Mind Uploading” sorti il y a deux ans.

Premier constat : le line up du groupe a quelque peu bougé car le combo a changé de vocaliste avec l’arrivée de Marie Claude Gosselin en lieu et place de Charlotte Lemieux.

Ensuite,  on découvre à la première écoute que le temps écoulé entre les deux disques leur a été bénéfique pour peaufiner leur son et le faire évoluer. Exit le death metal bête et méchant. Les girls ont gardé la trame essentielle du style pour venir ensuite l’agrémenter de mélodies, de passages acoustiques etc. Sur le plan musical, ce “Disastearth” a clairement gravi quelques échelons en proposant cette plus grande diversité grâce au développement des ambiances et à l’intégration de nouveaux sons.

On citera par exemple l’intro qui laisse planer un mystère pesant ou bien “Unreached Dreams”, titre mid tempo alternant chant guttural, crié et plaintif, le tout sur des mélodies tantôt lancinantes tantôt assassines. Mais le reste de la galette est du même acabit et révèle son lot de petites surprises. On commence par “Betray” et “Liées par le sang” qui prennent parfois des accents de DSBM (depressive and suicidal black metal), un sous genre très développé au Québec  (Gris, Sorcier Des Glaces, Monarque, etc). Vous connaissez ce petit moment de jouissance qu’on cherche tous dans la musique, dans un album qui nous rend accro très vite ? Je viens de le trouver pour ce disque !

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/zLEi53gQ0Oc » width= »500″ height= »300″ rel= »no » https= »yes »]

On continue avec “Tenebrae” qui  a agréablement surpris le lecteur de poésie qui sommeille en moi. Il s’agit tout simplement du poème de Charles Baudelaire, “Les Ténèbres”  extrait des “Fleurs du Mal”,  que les filles ont mis en musique et je dois bien avouer que c’est une franche réussite, un vrai bijou. On finira cette courte analyse en rappelant la présence de Louis Paul Gauvreau sur le titre “The Ghost Inside Me”. Pour la petite histoire ce jeune homme a fait le buzz courant février en participant aux auditions à l’aveugle de La Voix  (The Voice chez nous) en reprenant un titre de Necrophagist (oui oui !!!) et il a fait un bon bout de chemin dans l’émission ensuite.

En somme vous l’aurez compris, Smirking Revenge a du talent et de l’audace et utilise les deux de manière très habile pour ne pas s’enfermer dans les carcans du death metal. Loin de tourner autour du pot, les filles ont fait un pas de géant depuis leur EP avec ce premier album réussi. Chapeau bas, mesdames !

 

Tracklist :

  • Disastearth
  • Unreached Dreams
  • Warriors
  • Deadly Harvest
  • Betray
  • Tenebrae
  • Betty’s Blackout
  • Blood Spill
  • Hopeless Misery
  • The Ghost Inside Me
  • Liées Par Le Sang

 

Hyrkhnoss

 

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés