The Glorious Sons

Photos by Les Photos de Mr Crash / Magik Shooting

Les Rolling Stones se sont produits au stade Vélodrome après plus de quinze ans d’absence à  Marseille. On ne vous parlera pas de leur show (qui semble-t-il n’a pas  fait l’unanimité), on vous dira juste qu’on a vu leur avion sur le tarmac à Marignane le lundi soir en rentrant du Hellfest. On n’a pas de photos non plus, car les accréds pour ce type de concert sont rares. Bref on ne vous dira pas grand chose sur la bande à Mick, car ce n’est pas un article sur les Stones mais sur leur première partie !

Parce qu’il est difficile d’ouvrir devant un public qui ne t’attend pas et le plus souvent ne te connait pas… Qui ne peut pas reprendre tes chansons et qui t’applaudit mollement à la fin de chaque titre, s’impatientant presque de voir débouler le headliner. Sans parler de la presse qui ne parlera que peu ou pas de toi, n’arrivant souvent qu’à l’heure de la tête d’affiche, quand toi tu as fini ce job nécessaire mais ingrat. Toi le groupe de première partie.  Rendons donc grâce ici à The Glorious Sons !

 

Ce quintet canadien mené par les frères Emmons (Jay and Brett) distille un rock moderne,  punchy et easy listening Leur second opus Young Beauties and Fools est sorti en octobre 2017. Ils ont un succès fou chez eux : le premier album des Glorious Sons, The Union, est resté 79 semaines consécutives dans le top 10 canadien. Ça mérite bien que tu leur accordes cinq minutes ?

Ils font de la musique authentique, qui parle d’eux (leur second album est d’ailleurs autobiographique). Voilà donc un groupe qui cartonne outre atlantique et tu ne pourras plus dire que personne ne t’en avait parlé !

 

 

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *