A la découverte de Cylew

Sortie de l’album  MOT3L le 15 décembre 2017

Cylew est un groupe parisien de rock mélodique et puissant aux inspirations californiennes. Rien d’étonnant quand on sait que sa chanteuse, Lady Cylew, a longtemps vécu à Los Angeles et reste profondément marquée par la culture de ce lieu.

Musicalement, le groupe évolue entre rock US et cold wave à l’anglaise aux sonorités teintées d’électro, le tout posé sur de grosses guitares. Leur nouvel album MOT3L est le fruit de la collaboration entre Lady Cylew (auteure- compositrice franco-américaine), le  producteur parisien Arnaud Bascuñana (qui a enregistré et produit des groupes français tels Les Wampas, Deportivo, No One is Innocent, etc) et le batteur Kriss Kilong (ex Madjik).

Leur nouvel album, le troisième après Not So Sleeping, Not So Beauty sorti en 2008 et Black Lace Prophecy sorti fin 2012, a été enregistré live au Studio 180 à Paris. Il marque un retour aux sources, à un rock mélodique et une énergie brute sans artifices.

Entretien avec Lady Cylew

*Qu’est-ce qui a motivé le choix du nom du groupe, qu’est-ce que ça signifie pour vous ?

En fait à la base « Cylew » c’était mon pseudo perso, puisque c’était un projet perso au tout début. J’ai pris  ce nom car j’avais une amie qui s’occupait de la musique avec moi et que j’ai perdue très jeune, elle s’appelait Lucie. J’ai donc fait ce choix pour lui rendre hommage. J’ai pris son prénom et je l’ai inversé.

*Où trouvez-vous l’inspiration en tant que groupe parisien pour faire du rock US ?

J’ai grandi aux États-Unis. J’ai passé toute mon enfance et mon adolescence là-bas, ça fait parti de qui je suis. Et comme c’était à la base un projet solo qui est devenu, sur ce troisième album, un projet de groupe, ça reste toujours d’inspiration américaine par rapport à ma vie.

Chris et Arnaud aiment aussi le rock d’inspiration US, on est donc resté sur cette direction.

*Donc par rapport à ton vécu et, je suppose, ton côté bilingue, est-ce que c’est toi qui compose les textes ?

Oui, j’écris les chansons et les textes. J’arrive guitare/voix ou piano/voix. Ensuite tout ce qui est arrangement, tempo, structures, on revoit ça ensemble en studio.

*Le public français et le public américain n’ont pas forcément les mêmes goûts niveau rock. Pourquoi et en quoi c’est différent de composer un titre qui fonctionne pour l’un ou l’autre de ces publics ?

Je pense que pour un public anglophone la dimension musicale est aussi importante que les textes, chose qui n’est peut-être pas le cas pour un public français qui est habitué à écouter beaucoup de musique anglo-saxonne mais pas forcément dans le texte…

C’est plus la musique en elle-même ainsi que l’émotion qui primera, bien plus que l’émotion relative au texte. C’est vraiment un point de fond et c’est ce qui serait différent dans le fait de présenter un projet pour un public américain ou français.

Un public français va accrocher sur la musicalité alors qu’un public anglophone réagit plus aux paroles. C’est vraiment une approche différente.

*Comment sont les retours à ce jour sur ce nouvel album ? La presse l’accueille bien, les fans suivent ?

Pour l’instant on a eu que de bons retours et ça nous fait plaisir car on a mis beaucoup dans cet cet album. De voir que c’est accueilli de façon positive, c’est très agréable !

*Pour les gens qui ne vous ont jamais vus sur scène, comment ça se passe un show de Cylew ?

C’est en fait assez fidèle à l’album qui a été quasiment tout enregistré en live. On a des éléments de Black Lace Prophecy qui est plus électro. On alterne donc entre ces deux ambiances, c’est très mélodique, très énergique, très rock !

*Je te laisse le mot de la fin.

On est impatient et content de pouvoir partager ce nouvel album. On espère que les gens qui nous suivent vont l’aimer et que ça donne à ceux qui nous découvrent aient envie d’écouter le reste de notre discographie.  C’est important pour nous de rencontrer les gens, qu’ils viennet à nos concerts et que notre musique se propage.

 

 

A propos Mlle S

Créatrice de Roar, Photos, Live-report, Interviews, Chroniques.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *